top of page
  • Photo du rédacteurAnne Laure Joalland

Une éternelle apprenante

Samedi, j'ai posé la première pierre concrète d'un de mes nouveaux projets de cœur : enregistrer mon podcast au doux nom de Sens figuré.


lyzée joalland sens figuré

J'ai ressenti une pointe d'excitation, un soupçon d'appréhension, mais surtout la sensation que de vastes champs de connaissances me restaient à explorer.

Moi qui ai l'odorat et la vue développées, l'ouïe n'est pas mon sens le plus exacerbé, il faut parfois avoir l'humilité de reconnaître que l'on ne peut pas être sur tous les fronts.

Je crois qu'au fond, et ce, depuis l'enfance, ce que j'aime, c'est m'emparer de nouveaux sujets, me projeter vers l'avenir, redevenir une éternelle débutante forte de ses expériences passées. Le début d'un nouveau projet, d'un changement de cap n'est pas chose aisée.


Comment débuter, comment traduire sa vision en mots et en images, comment ce qui n'était initialement qu'un rêve évoqué auprès de ses proches devient une réalisation concrète ? 

Cela signifie en aborder les contours, franchir la peur de ne pas être à la hauteur, faire fi des voix extérieures et intérieures qui nous intiment de rester sur nos acquis, viennent nous tester dans nos désirs profonds pour écouter la voix de notre cœur qui nous murmure de tenter...

Ce samedi donc, munie de mon enregistreur et de mes micros flambants neufs, j'ai interrogé ma première invitée, la voix hésitante aux premiers mots prononcés, puis plus affirmée, laissant place à la spontanéité pour les mots suivants...

Après plusieurs tentatives, l'enregistrement est dans la boîte pour commencer le montage puis la diffusion à l'automne prochain. 

N'ayant pas l'oreille absolue, je dompte à présent les outils de montage audio, telle une enfant essayant de comprendre comment fonctionne son nouveau jouet reçu à Noël. Cela suppose de tâtonner, se hasarder, de questionner des experts du son pour leur avouer que nous ne savons pas, de recommencer jusqu'à comprendre et ainsi progresser.

Ce que je retiens surtout de ce nouveau fragment de vie qui s'ouvre à moi, c'est l'énergie nouvelle que me procure un nouveau projet, c'est le courage qui un jour m'a poussée à franchir les portes de mes bureaux confortables d'avocat puis de responsable juridique, promise à un bel avenir tout tracé pour faire taire la voix de la raison qui a (trop) longtemps prévalue sur la voix/voie du cœur...

Ce que je retiens dans la réalisation de mon podcast, c'est la guidance vers des rencontres nouvelles, des êtres qui eux aussi ont osé tout recommencer, accepter de redevenir des apprenants et se réinventer.


Je ne nous promets pas d'y arriver instantanément, je nous souhaite de laisser place à l'acceptation du perfectible dans des nouveaux projets pour nous permettre de nous réaliser.

L'essentiel de la réussite ne réside pas dans une vision binaire de l'échec ou du succès, par ailleurs propres à la vision de chacun, mais dans le fait d'explorer, de passer outre les projections, les peurs, les zones de confort devenues inconfortables...


Je nous souhaite d'être des éternels apprenants, d'appréhender avec délectation le doute, sans le laisser gagner la partie, pour cheminer, rêver à des horizons plus vastes que ceux que nous avons connus jusqu'alors et prendre le temps de regarder avec admiration notre propre chemin parcouru...


Pour en découvrir plus sur ce podcast : suivez la page Instagram de Sens figuré. :Sens figuré. (@sens_figure) • Photos et vidéos Instagram

Comments


bottom of page